L'ensemble des secteurs et activités fermés ou qui se sont éteintes (comme l'événementiel) recevront une indemnité de 5.000 euros, afin de les aider à faire face à la crise du coronavirus. Les secteurs concernés sont l'Horeca, l'hébergement, les agences de voyage et de réservation, le commerce de détail ainsi que les entreprises de prestations de services (esthéticiennes par exemple). "L'ensemble de ces groupes représente 48.980 bénéficiaires potentiels", a calculé le gouvernement wallon. Par ailleurs, une indemnité de 2.500 euros est aussi prévue pour les entreprises dont l'activité est restreinte, dont les coiffeurs, soit 6.015 bénéficiaires.

"Pour gérer ces 5.000 dossiers, une plateforme d'introduction des dossiers sera mise en place au plus tard le 27 mars prochain. Le numéro de téléphone 1890 reste le numéro d'information global.

"Nous allons aussi mobiliser les outils financiers que sont la Sowalfin, la Sogepa et la Sriw", a ajouté le ministre wallon de l'Economie Willy Borsus. "Nous interviendrons sous forme de garanties, de co-garanties avec les banques ou sous forme de prêts jusqu'à 200.000 euros."

Le Parlement de Wallonie, réuni en séance plénière mardi, avait approuvé les deux propositions de décret accordant des pouvoirs spéciaux au gouvernement régional afin de faire face à la crise du coronavirus et à ses conséquences. Les mesures prises mercredi entrent dans ce cadre. Ces pouvoirs spéciaux valent pour une période de 3 mois, renouvelable une fois.

L'ensemble des secteurs et activités fermés ou qui se sont éteintes (comme l'événementiel) recevront une indemnité de 5.000 euros, afin de les aider à faire face à la crise du coronavirus. Les secteurs concernés sont l'Horeca, l'hébergement, les agences de voyage et de réservation, le commerce de détail ainsi que les entreprises de prestations de services (esthéticiennes par exemple). "L'ensemble de ces groupes représente 48.980 bénéficiaires potentiels", a calculé le gouvernement wallon. Par ailleurs, une indemnité de 2.500 euros est aussi prévue pour les entreprises dont l'activité est restreinte, dont les coiffeurs, soit 6.015 bénéficiaires. "Pour gérer ces 5.000 dossiers, une plateforme d'introduction des dossiers sera mise en place au plus tard le 27 mars prochain. Le numéro de téléphone 1890 reste le numéro d'information global. "Nous allons aussi mobiliser les outils financiers que sont la Sowalfin, la Sogepa et la Sriw", a ajouté le ministre wallon de l'Economie Willy Borsus. "Nous interviendrons sous forme de garanties, de co-garanties avec les banques ou sous forme de prêts jusqu'à 200.000 euros." Le Parlement de Wallonie, réuni en séance plénière mardi, avait approuvé les deux propositions de décret accordant des pouvoirs spéciaux au gouvernement régional afin de faire face à la crise du coronavirus et à ses conséquences. Les mesures prises mercredi entrent dans ce cadre. Ces pouvoirs spéciaux valent pour une période de 3 mois, renouvelable une fois.