"La Russie a pris et prendra toutes les mesures nécessaires pour défendre ses intérêts propres. D'autant plus que de telles mesures sont prévues par les règles et normes de l'Organisation mondiale du commerce", a indiqué aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Il a ajouté que Moscou "suivait avec une grande attention" les mesures prises de part et d'autre dans cette guerre commerciale, disant s'inquiéter des "conséquences pour des secteurs concrets de l'économie mondiale".

Des droits de douane punitifs décidés par le président américain Donald Trump sur un total de 34 milliards de dollars d'importations chinoises dont des automobiles, des disques durs ou encore des composants d'avions sont entrés en vigueur vendredi. Pékin a immédiatement riposté en imposant des droits de douane sur des produits américains et dénonçant "la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique".

Depuis début 2018, Donald Trump a déclenché un conflit commercial en imposant des droits de douane sur des produits canadiens, européens et chinois, jugeant le commerce international déséquilibré et en défaveur des Etats-Unis.

Fin juin, le gouvernement russe a indiqué avoir saisi l'OMC pour contester les taxes américaines sur l'acier et l'aluminium. Le ministère russe de l'Economie a par ailleurs averti préparer une liste de produits américains sur lesquels il comptait introduire de nouvelles barrières douanières qui pourraient représenter près de 93 millions de dollars.

"La Russie a pris et prendra toutes les mesures nécessaires pour défendre ses intérêts propres. D'autant plus que de telles mesures sont prévues par les règles et normes de l'Organisation mondiale du commerce", a indiqué aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Il a ajouté que Moscou "suivait avec une grande attention" les mesures prises de part et d'autre dans cette guerre commerciale, disant s'inquiéter des "conséquences pour des secteurs concrets de l'économie mondiale". Des droits de douane punitifs décidés par le président américain Donald Trump sur un total de 34 milliards de dollars d'importations chinoises dont des automobiles, des disques durs ou encore des composants d'avions sont entrés en vigueur vendredi. Pékin a immédiatement riposté en imposant des droits de douane sur des produits américains et dénonçant "la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique". Depuis début 2018, Donald Trump a déclenché un conflit commercial en imposant des droits de douane sur des produits canadiens, européens et chinois, jugeant le commerce international déséquilibré et en défaveur des Etats-Unis. Fin juin, le gouvernement russe a indiqué avoir saisi l'OMC pour contester les taxes américaines sur l'acier et l'aluminium. Le ministère russe de l'Economie a par ailleurs averti préparer une liste de produits américains sur lesquels il comptait introduire de nouvelles barrières douanières qui pourraient représenter près de 93 millions de dollars.