Durant l'été 2017, le gouvernement Michel a décidé de procéder à une privatisation partielle de Belfius. Une décision basée sur une étude du consortium Bank of America/Merrill Lynch/Eubelius/KPMG. Noura et Clairfield ont quant à eux été désignés comme conseillers financiers, et Freshfields comme conseiller juridique des autorités. En outre, un syndicat de banque d'affaires (chargé du placement des titres) a été désigné, qui comprend Citibank, KBC, Belfius et Fortis.

L'introduction en bourse partielle de Belfius n'est "pas facilitée" par la baisse des cours depuis avril, affirme Johan van Overtveldt. Mais elle est "toujours à l'agenda", dit-il.

Durant l'été 2017, le gouvernement Michel a décidé de procéder à une privatisation partielle de Belfius. Une décision basée sur une étude du consortium Bank of America/Merrill Lynch/Eubelius/KPMG. Noura et Clairfield ont quant à eux été désignés comme conseillers financiers, et Freshfields comme conseiller juridique des autorités. En outre, un syndicat de banque d'affaires (chargé du placement des titres) a été désigné, qui comprend Citibank, KBC, Belfius et Fortis. L'introduction en bourse partielle de Belfius n'est "pas facilitée" par la baisse des cours depuis avril, affirme Johan van Overtveldt. Mais elle est "toujours à l'agenda", dit-il.