Pour le syndicat socialiste, les rapports officiels des organismes universitaires ou publics qu'ils soient nationaux, européens ou internationaux s'accumulent et dissipent "l'écran de fumée suédois" que le MR et la NV-A ont tenté en vain de maintenir.

La FGTB cite notamment le rapport de l'Ires (UCLouvain) faisant état de la création de 30.000 emplois durant la législature et d'un rapport de l'OCDE qui démontre que "le salaire réel des travailleurs belges a diminué sous le gouvernement MR/NV-A".

Le syndicat socialiste demande que "les partis politiques qui auront reçu la confiance des électeurs s'attachent à remettre la question sociale au coeur de leur action".

La FGTB réclame en outre "un pouvoir d'achat retrouvé, une justice fiscale et une transition juste (en répondant de pair aux défis climatiques et sociaux").