Le chantier, qualifié de "colossal", aura mobilisé plusieurs dizaines d'hommes pendant 30 mois.

Cet allongement représente une opportunité économique très importante, a souligné le ministre Crucke. "C'est un petit pas pour l'homme, mais un immense pas pour l'aéroport avec des retombées positives multiples", s'est-il enthousiasmé.

Les discussions sont en cours avec des compagnies aériennes susceptibles d'être intéressées par les nouvelles possibilités offertes par l'aéroport. Des vols longs courriers pourraient partir de Charleroi dès 2023.

Le chantier, qualifié de "colossal", aura mobilisé plusieurs dizaines d'hommes pendant 30 mois. Cet allongement représente une opportunité économique très importante, a souligné le ministre Crucke. "C'est un petit pas pour l'homme, mais un immense pas pour l'aéroport avec des retombées positives multiples", s'est-il enthousiasmé. Les discussions sont en cours avec des compagnies aériennes susceptibles d'être intéressées par les nouvelles possibilités offertes par l'aéroport. Des vols longs courriers pourraient partir de Charleroi dès 2023.