"Je suis d'accord avec l'hypothèse de mesures plus restrictives en Lombardie. J'en ai parlé avec le président (de la région Attilio) Fontana et le maire (de Milan Giuseppe) Sala et nous travaillerons ensemble dans cette direction dans les prochaines heures", a déclaré lundi soir le ministre de la Santé Roberto Speranza.

L'Italie connaît depuis vendredi une forte hausse de nouveaux cas de Covid-19, avec plus de 10.000 malades par jour, et la Lombardie est la région la plus touchée, comme elle l'a été au début de la pandémie, en février et mars.

Poumon économique de l'Italie avec la Vénétie et l'Emilie-Romagne, la Lombardie a enregistré lundi 1.687 nouveaux cas sur les 9.338 de l'Italie. Depuis le début de la pandémie, elle a recensé 128.456 cas (l'Italie entière 423.578), dont 17.084 décès (l'Italie entière 36.616), selon des chiffres publiés lundi par le ministère de la Santé.

Du 12 au 19 octobre, le nombre de malades hospitalisés en Lombardie a augmenté de 145% et le nombre de patients en soins intensifs de 126%, conduisant les autorités régionales à demander ce couvre-feu ainsi que la fermeture le week-end des magasins qui ne vendent pas de la nourriture ou des produits de première nécessité.

Dès samedi, la Lombardie avait instauré des mesures plus sévères, décidant, entre autres, la fermeture de tous les bars et restaurants à partir de minuit et la suspension de toutes les activités sportives amateur. Depuis, l'ensemble de l'Italie l'a suivie.

"Je suis d'accord avec l'hypothèse de mesures plus restrictives en Lombardie. J'en ai parlé avec le président (de la région Attilio) Fontana et le maire (de Milan Giuseppe) Sala et nous travaillerons ensemble dans cette direction dans les prochaines heures", a déclaré lundi soir le ministre de la Santé Roberto Speranza.L'Italie connaît depuis vendredi une forte hausse de nouveaux cas de Covid-19, avec plus de 10.000 malades par jour, et la Lombardie est la région la plus touchée, comme elle l'a été au début de la pandémie, en février et mars.Poumon économique de l'Italie avec la Vénétie et l'Emilie-Romagne, la Lombardie a enregistré lundi 1.687 nouveaux cas sur les 9.338 de l'Italie. Depuis le début de la pandémie, elle a recensé 128.456 cas (l'Italie entière 423.578), dont 17.084 décès (l'Italie entière 36.616), selon des chiffres publiés lundi par le ministère de la Santé.Du 12 au 19 octobre, le nombre de malades hospitalisés en Lombardie a augmenté de 145% et le nombre de patients en soins intensifs de 126%, conduisant les autorités régionales à demander ce couvre-feu ainsi que la fermeture le week-end des magasins qui ne vendent pas de la nourriture ou des produits de première nécessité.Dès samedi, la Lombardie avait instauré des mesures plus sévères, décidant, entre autres, la fermeture de tous les bars et restaurants à partir de minuit et la suspension de toutes les activités sportives amateur. Depuis, l'ensemble de l'Italie l'a suivie.