"Dans les tout prochains jours, de nombreux puits de pétrole seront remis en état", a déclaré à des journalistes à Tripoli, Ali Tarhouni, chargé du département du Pétrole au sein du CNT.

Il a précisé, lors d'une conférence de presse, que les exportations du brut et de gaz allaient reprendre progressivement et qu'il avait demandé un rapport complet à la Compagnie nationale du pétrole sur ses prévisions pour les prochains mois.

Selon ce responsable, la raffinerie de Zawiyah (ouest), source essentielle de carburant pour la capitale, et le port pétrolier de Brega (est) seront opérationnels dans un "futur proche".

La cité pétrolière de Brega, située à environ 240 km au sud-ouest de Benghazi, est la principale voie de sortie par la mer du pétrole pompé dans le centre du pays.

La Libye, principale réserve de pétrole d'Afrique et quatrième producteur du continent, exportait avant la révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi 80% de son or noir vers l'Europe, en particulier en Italie et en France.

Actuellement quasiment à l'arrêt en raison du conflit, les exportations d'hydrocarbures, cruciales pour le pays, devraient, en cas de changement stable de régime, revenir à 50% de leur niveau d'avant-guerre en 2012 et à 100% en 2013, selon un scénario d'analystes.

Trends.be avec Belga

"Dans les tout prochains jours, de nombreux puits de pétrole seront remis en état", a déclaré à des journalistes à Tripoli, Ali Tarhouni, chargé du département du Pétrole au sein du CNT. Il a précisé, lors d'une conférence de presse, que les exportations du brut et de gaz allaient reprendre progressivement et qu'il avait demandé un rapport complet à la Compagnie nationale du pétrole sur ses prévisions pour les prochains mois. Selon ce responsable, la raffinerie de Zawiyah (ouest), source essentielle de carburant pour la capitale, et le port pétrolier de Brega (est) seront opérationnels dans un "futur proche". La cité pétrolière de Brega, située à environ 240 km au sud-ouest de Benghazi, est la principale voie de sortie par la mer du pétrole pompé dans le centre du pays. La Libye, principale réserve de pétrole d'Afrique et quatrième producteur du continent, exportait avant la révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi 80% de son or noir vers l'Europe, en particulier en Italie et en France. Actuellement quasiment à l'arrêt en raison du conflit, les exportations d'hydrocarbures, cruciales pour le pays, devraient, en cas de changement stable de régime, revenir à 50% de leur niveau d'avant-guerre en 2012 et à 100% en 2013, selon un scénario d'analystes. Trends.be avec Belga