L'endettement net du pouvoir fédéral (endettement brut, après déduction des placements financiers et titres en portefeuille) s'élevait à 349,562 milliards d'euros, ce qui représente une diminution de 4,163 milliards d'euros par rapport au mois précédent.

Cette évolution résulte notamment d'un surplus net de financement pour le mois de juillet de 4,163 milliards d'euros et d'une diminution, à concurrence de 1,31 million d'euros de la dette des organismes pour laquelle l'État intervient dans les charges financières.

La Trésorerie précise toutefois que la dette peut évoluer assez fortement d'un mois à l'autre et que l'évolution mensuelle ne reflète pas toujours l'évolution annuelle globale.

Trends.be avec Belga

L'endettement net du pouvoir fédéral (endettement brut, après déduction des placements financiers et titres en portefeuille) s'élevait à 349,562 milliards d'euros, ce qui représente une diminution de 4,163 milliards d'euros par rapport au mois précédent. Cette évolution résulte notamment d'un surplus net de financement pour le mois de juillet de 4,163 milliards d'euros et d'une diminution, à concurrence de 1,31 million d'euros de la dette des organismes pour laquelle l'État intervient dans les charges financières. La Trésorerie précise toutefois que la dette peut évoluer assez fortement d'un mois à l'autre et que l'évolution mensuelle ne reflète pas toujours l'évolution annuelle globale.Trends.be avec Belga