"Il est incompréhensible que le ministre des Finances Johan Van Overtveldt se soit cramponné à son estimation de 250 millions d'euros lors des récentes négociations sur le budget", estime le député fédéral Peter Vanvelthoven (sp.a). "Le déficit flirte avec le seuil des 3%. C'est de la gestion imprudente. La Chambre et l'Europe ont été mal informées." Les avocats spécialisés en matières fiscales se plaignent des nombreuses incertitudes soulevées par cette nouvelle régularisation, pour laquelle un accord de collaboration avec les Régions est nécessaire.