En Belgique, les coûts salariaux ont augmenté de 2,2 % au deuxième trimestre par rapport à la même période en 2012. Ils continuent donc à progresser davantage que dans nos pays voisins, et ce malgré le "gel des salaires" décidé par le gouvernement fédéral. En Allemagne, le coût salarial a augmenté de 1,8 %, mais il a diminué de 0,3 % aux Pays-Bas et de 0,5 % en France.

Selon une étude du consultant Hay Group, le salaire de base d'un travailleur belge moyen a augmenté de 2,4 % entre le 1er juillet 2012 et le 1er juillet 2013. Il s'agit de la plus faible hausse en trois ans. La moitié de cette augmentation est la conséquence de l'indexation automatique des salaires, l'autre moitié étant liée aux augmentations barémiques.

En Belgique, les coûts salariaux ont augmenté de 2,2 % au deuxième trimestre par rapport à la même période en 2012. Ils continuent donc à progresser davantage que dans nos pays voisins, et ce malgré le "gel des salaires" décidé par le gouvernement fédéral. En Allemagne, le coût salarial a augmenté de 1,8 %, mais il a diminué de 0,3 % aux Pays-Bas et de 0,5 % en France. Selon une étude du consultant Hay Group, le salaire de base d'un travailleur belge moyen a augmenté de 2,4 % entre le 1er juillet 2012 et le 1er juillet 2013. Il s'agit de la plus faible hausse en trois ans. La moitié de cette augmentation est la conséquence de l'indexation automatique des salaires, l'autre moitié étant liée aux augmentations barémiques.