La confiance des investisseurs a faibli en Wallonie en juillet en raison des inondations, indique vendredi le baromètre des investisseurs d'ING.

"Il est en effet remarquable qu'en juillet, le pourcentage de répondants voyant l'économie évoluer positivement chez les francophones a chuté de 41 % à seul un investisseur sur trois (34 %), alors qu'il passait de 46 % à près de la moité des investisseurs (49 %) chez les néerlandophones", a déclaré Peter Vanden Houte, économiste en chef chez ING Belgique. La confiance en la reprise économique reste toutefois forte.

Selon ING, près d'un investisseur sur deux voit une reprise de l'économie dans les trois prochains mois. Dans l'ensemble, les investisseurs belges ont une vision positive de l'évolution de l'économie, puisque près de la moité (48 %) des investisseurs voient l'économie belge poursuivre sa progression au cours des trois prochains mois. À peine 20 % voient l'avenir sous un jour moins rose. La situation financière des ménages évolue dès lors favorablement. Ainsi, un investisseur sur quatre (26 %) ont relevé une amélioration sur ce plan, soit le pourcentage le plus élevé depuis avril 2015. Pour les mois à venir également, un quart des personnes interrogées (24%) s'attendent à une amélioration, tandis qu'à peine 13 % anticipent une détérioration.

La confiance des investisseurs a faibli en Wallonie en juillet en raison des inondations, indique vendredi le baromètre des investisseurs d'ING."Il est en effet remarquable qu'en juillet, le pourcentage de répondants voyant l'économie évoluer positivement chez les francophones a chuté de 41 % à seul un investisseur sur trois (34 %), alors qu'il passait de 46 % à près de la moité des investisseurs (49 %) chez les néerlandophones", a déclaré Peter Vanden Houte, économiste en chef chez ING Belgique. La confiance en la reprise économique reste toutefois forte.Selon ING, près d'un investisseur sur deux voit une reprise de l'économie dans les trois prochains mois. Dans l'ensemble, les investisseurs belges ont une vision positive de l'évolution de l'économie, puisque près de la moité (48 %) des investisseurs voient l'économie belge poursuivre sa progression au cours des trois prochains mois. À peine 20 % voient l'avenir sous un jour moins rose. La situation financière des ménages évolue dès lors favorablement. Ainsi, un investisseur sur quatre (26 %) ont relevé une amélioration sur ce plan, soit le pourcentage le plus élevé depuis avril 2015. Pour les mois à venir également, un quart des personnes interrogées (24%) s'attendent à une amélioration, tandis qu'à peine 13 % anticipent une détérioration.