En juillet 2013, le climat semblait toutefois encore plus morose avec un indicateur de confiance à -16. En matière d'emploi, la crainte d'une hausse du chômage au cours des douze prochains mois s'est d'ailleurs considérablement renforcée (de 30 en juin à 40 en juillet). Un tel niveau qui n'avait plus été observé depuis septembre 2013.

"La perte de confiance a également touché les attentes relatives à la situation économique générale, qui tombent, elles aussi, au plus bas niveau enregistré depuis quasiment un an", relève la BNB.

Sur le plan personnel, les consommateurs s'attendent à une "légère amélioration de leur situation financière et à une augmentation de leur capacité d'épargne".

En juillet 2013, le climat semblait toutefois encore plus morose avec un indicateur de confiance à -16. En matière d'emploi, la crainte d'une hausse du chômage au cours des douze prochains mois s'est d'ailleurs considérablement renforcée (de 30 en juin à 40 en juillet). Un tel niveau qui n'avait plus été observé depuis septembre 2013. "La perte de confiance a également touché les attentes relatives à la situation économique générale, qui tombent, elles aussi, au plus bas niveau enregistré depuis quasiment un an", relève la BNB. Sur le plan personnel, les consommateurs s'attendent à une "légère amélioration de leur situation financière et à une augmentation de leur capacité d'épargne".