L'indicateur de confiance des consommateurs s'est établi à -14, contre -12 en octobre. Il est en recul depuis mai 2014 (-6).

"La perte de confiance a touché les prévisions relatives à la situation personnelle des ménages. Les consommateurs s'attendent ainsi à une détérioration de leurs moyens financiers et de leur capacité d'épargne au cours des 12 prochains mois", explique la BNB, pour qui "ces appréciations négatives sont à mettre en lien avec l'annonce de diverses mesures gouvernementales d'austérité".

Sur le plan macroéconomique, "les prévisions relatives à la situation économique générale se sont encore fortement assombries, même si la crainte d'une hausse du chômage s'est sensiblement dissipée", ajoute la BNB dans un communiqué.

L'indicateur de confiance des consommateurs s'est établi à -14, contre -12 en octobre. Il est en recul depuis mai 2014 (-6). "La perte de confiance a touché les prévisions relatives à la situation personnelle des ménages. Les consommateurs s'attendent ainsi à une détérioration de leurs moyens financiers et de leur capacité d'épargne au cours des 12 prochains mois", explique la BNB, pour qui "ces appréciations négatives sont à mettre en lien avec l'annonce de diverses mesures gouvernementales d'austérité". Sur le plan macroéconomique, "les prévisions relatives à la situation économique générale se sont encore fortement assombries, même si la crainte d'une hausse du chômage s'est sensiblement dissipée", ajoute la BNB dans un communiqué.