L'indicateur de confiance des consommateurs, qui s'est établi à -7 en septembre contre -12 en août, atteint ainsi le niveau de la moyenne à long terme pour la période 1990-2013.

Cette nette amélioration s'explique, selon la BNB, par un optimisme plus grand quant aux perspectives économiques générales en Belgique ainsi que par des attentes bien plus favorables des ménages concernant leur situation financière et leur capacité d'épargne.

Par contre, la crainte d'un accroissement du chômage au cours des 12 prochains mois en Belgique a augmenté, pour la première fois depuis mars 2013, mais dans une mesure limitée.

L'indicateur de confiance des consommateurs, qui s'est établi à -7 en septembre contre -12 en août, atteint ainsi le niveau de la moyenne à long terme pour la période 1990-2013. Cette nette amélioration s'explique, selon la BNB, par un optimisme plus grand quant aux perspectives économiques générales en Belgique ainsi que par des attentes bien plus favorables des ménages concernant leur situation financière et leur capacité d'épargne. Par contre, la crainte d'un accroissement du chômage au cours des 12 prochains mois en Belgique a augmenté, pour la première fois depuis mars 2013, mais dans une mesure limitée.