Pékin avait fait passer cet été de 10 à 35% ces droits de douane, en représailles à l'application de surtaxes douanières décrétées par Washington à l'encontre de produits chinois importés aux États-Unis, représentant quelque 50 milliards de dollars.

"La suspension des droits de douane est une mesure concrète pour mettre en oeuvre le consensus obtenu par les deux chefs d'État", a indiqué dans un communiqué le Conseil des affaires d'État.

Chine et États-Unis ont convenu d'une trêve dans la guerre commerciale qu'ils se livrent ces derniers mois, lors d'une rencontre de leurs présidents respectifs, Xi Jinping et Donald Trump, le 1er décembre en clôture du G20 de Buenos Aires.

Si la Chine et les États-Unis avaient initialement fourni des explications divergentes sur la portée de leur accord, Pékin a récemment commencé à donner suite aux déclarations des responsables de la Maison Blanche sur les mesures que la Chine prendrait.