La Chine ne cherche que l'harmonie mondiale, a-t-il affirmé devant un institut sur les relations internationales basé à New York, le Council on Foreign Relations.

Se référant à des travaux récents de chercheurs américains affirmant que la Chine multiplie les efforts pour atteindre un position hégémonique dans le monde, Wang Yi a déclaré: "Je veux vous dire très clairement qu'il s'agit d'une erreur de jugement stratégique grave".

"C'est une anticipation erronée qui risque d'être extrêmement préjudiciable aux intérêts américains et à l'avenir des Etats-Unis", a aussi mis en garde le ministre chinois.

Au cours des dernières années, la Chine a considérablement développé son emprise notamment en Afrique. A l'ONU, elle prend aussi de plus en plus de place, engageant toujours plus de militaires dans des opérations de paix et augmentant aussi régulièrement ses contributions financières à l'Organisation.

Wang Yi a aussi démenti tout pillage chinois de technologies développées par les entreprises étrangères, comme en est régulièrement accusée la Chine.

"Je tiens à souligner que la Chine n'a pas copié les brevets étrangers" et "ne copiera pas les brevets étrangers", a-t-il assuré.

Dans le cadre de l'Assemblée générale de l'ONU, le ministre doit prononcer une allocution dans la journée, tout comme son homologue russe.