Les chauffeurs de camions, de taxi et de bus peuvent obtenir en Belgique un remboursement sur les accises du diesel. Cette réduction est actuellement d'un peu moins de 25 centimes par litre, soit un cinquième du prix à la pompe. Ce système a été décidé pour le secteur du transport début 2004, pour compenser l'effet de l'introduction du système de cliquet.

Mais ces dernières années, les prix ont flambé. Ces subsides sont passés de 184 millions d'euros en 2014 à 451 millions en 2018. Cette année, le montant pourrait atteindre 600 millions d'euros, selon les chiffres obtenus par Kristof Calvo (Groen) auprès du ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld).

Ce qui marque, c'est que 45% des demandeurs ne viennent pas de Belgique. L'an dernier, 5.284 étrangers ont reçu une compensation, pour un total de 165 millions d'euros. L'écart entre le nombre de bénéficiaires belges et étrangers s'amoindrit chaque année.

Le système doit être modifié selon Groen, mais le SPF Finances affirme qu'il génère des revenus pour l'économie. La fin du système pourrait donc être un bon signal envers le climat, mais pas pour le trésor public.