Ce dimanche 5 août, le travailleur belge aura théoriquement terminé de payer ses impôts et pourra enfin engranger des bénéfices, bien plus tard qu'en France (26 juillet) et qu'en Allemagne (16 juillet), indiquent plusieurs médias ce samedi.

Sur l'île de Malte, les citoyens travaillent à profit depuis le 11 avril et depuis le 18 juin aux Pays-Bas.

Les deux instituts ont calculé, en additionnant les contributions à la sécurité sociale et la TVA, qu'un employeur à Bruxelles dépense 2,45 euros pour mettre un euro dans la poche d'un travailleur, soit un taux d'imposition de 59,2%, alors que la moyenne de l'Union européenne s'élève à 44,89%.

Trends.be, avec Belga

Ce dimanche 5 août, le travailleur belge aura théoriquement terminé de payer ses impôts et pourra enfin engranger des bénéfices, bien plus tard qu'en France (26 juillet) et qu'en Allemagne (16 juillet), indiquent plusieurs médias ce samedi. Sur l'île de Malte, les citoyens travaillent à profit depuis le 11 avril et depuis le 18 juin aux Pays-Bas. Les deux instituts ont calculé, en additionnant les contributions à la sécurité sociale et la TVA, qu'un employeur à Bruxelles dépense 2,45 euros pour mettre un euro dans la poche d'un travailleur, soit un taux d'imposition de 59,2%, alors que la moyenne de l'Union européenne s'élève à 44,89%. Trends.be, avec Belga