Ces sources authentiques sont des données administratives émanant de divers niveaux de pouvoir et dont le partage entre services administratifs évite à ces derniers et aux citoyens des démarches répétées et coûteuses, selon un communiqué du ministre-président Rudy Demotte.

"La route est encore longue car de nombreuses règles, notamment de protection des données à caractère personnel, doivent être respectées afin d'éviter une administration 'Big Brother'", souligne ce communiqué.

Sur 177 projets d'échanges de données identifiés depuis quatre ans, 43 sont réalisés, 38 ont reçu une autorisation de la Commission de protection de la vie privée et sont en cours de développement, tandis que 53 doivent encore recevoir l'autorisation de la Commission de protection de la vie privée. Le gain déjà effectif en termes de réduction de charge administrative est évalué à 2 millions d'euros par an.

Ces sources authentiques sont des données administratives émanant de divers niveaux de pouvoir et dont le partage entre services administratifs évite à ces derniers et aux citoyens des démarches répétées et coûteuses, selon un communiqué du ministre-président Rudy Demotte. "La route est encore longue car de nombreuses règles, notamment de protection des données à caractère personnel, doivent être respectées afin d'éviter une administration 'Big Brother'", souligne ce communiqué. Sur 177 projets d'échanges de données identifiés depuis quatre ans, 43 sont réalisés, 38 ont reçu une autorisation de la Commission de protection de la vie privée et sont en cours de développement, tandis que 53 doivent encore recevoir l'autorisation de la Commission de protection de la vie privée. Le gain déjà effectif en termes de réduction de charge administrative est évalué à 2 millions d'euros par an.