En 2012, il a été décidé d'augmenter légèrement les allocations de chômage, puis de les réduire progressivement afin d'inciter les personnes sans emploi à retrouver du travail. Mais dix ans après, l'objectif n'est pas atteint selon une étude de l'OCDE: "Rien n'indique un transfert des allocations vers le travail depuis la réforme."

L'organisation conclut que réduire encore davantage les prestations aurait peu d'effet supplémentaire. À l'époque, la réforme avait suscité d'âpres discussions au sein du gouvernement Di Rupo. Pour le PS en particulier, la baisse des allocations chômage avait été dure à avaler.

En 2012, il a été décidé d'augmenter légèrement les allocations de chômage, puis de les réduire progressivement afin d'inciter les personnes sans emploi à retrouver du travail. Mais dix ans après, l'objectif n'est pas atteint selon une étude de l'OCDE: "Rien n'indique un transfert des allocations vers le travail depuis la réforme." L'organisation conclut que réduire encore davantage les prestations aurait peu d'effet supplémentaire. À l'époque, la réforme avait suscité d'âpres discussions au sein du gouvernement Di Rupo. Pour le PS en particulier, la baisse des allocations chômage avait été dure à avaler.