Ce chiffre ne sera toutefois pas définitif puisque les comptables et les consultants pourront rentrer électroniquement les déclarations de leurs clients jusqu'au 31 octobre, également via Tax-on-Web. Le bilan que l'on connaîtra vendredi à minuit ne sera dès lors pas définitif.

Beaucoup de gens attendent la dernière minute pour introduire leur déclaration, explique Francis Adyns, du SPF Finances. Cela ne vaut pas seulement pour les déclarations "papier", dont la date butoir était fixée au 30 juin, mais aussi pour les déclarations électroniques. Malgré le nombre important de personnes qui ont utilisé le service ces derniers jours et heures, le système n'a pas connu de problème technique, a souligné M. Adyns.

Le ministre des Finances Didier Reynders (MR) et le secrétaire d'Etat à la Modernisation du SPF Finances Bernard Clerfayt (FDF) ont fait savoir jeudi, par voie de communiqué, qu'ils étaient contents de l'enthousiasme du citoyen pour Tax-on-Web. Ils ont également constaté que cette année, 25% de gens en plus ont choisi d'utiliser leur carte d'identité électronique pour s'identifier sur le service. Tax-on-Web existe depuis 2003.

Trends.be, avec Belga

Ce chiffre ne sera toutefois pas définitif puisque les comptables et les consultants pourront rentrer électroniquement les déclarations de leurs clients jusqu'au 31 octobre, également via Tax-on-Web. Le bilan que l'on connaîtra vendredi à minuit ne sera dès lors pas définitif.Beaucoup de gens attendent la dernière minute pour introduire leur déclaration, explique Francis Adyns, du SPF Finances. Cela ne vaut pas seulement pour les déclarations "papier", dont la date butoir était fixée au 30 juin, mais aussi pour les déclarations électroniques. Malgré le nombre important de personnes qui ont utilisé le service ces derniers jours et heures, le système n'a pas connu de problème technique, a souligné M. Adyns.Le ministre des Finances Didier Reynders (MR) et le secrétaire d'Etat à la Modernisation du SPF Finances Bernard Clerfayt (FDF) ont fait savoir jeudi, par voie de communiqué, qu'ils étaient contents de l'enthousiasme du citoyen pour Tax-on-Web. Ils ont également constaté que cette année, 25% de gens en plus ont choisi d'utiliser leur carte d'identité électronique pour s'identifier sur le service. Tax-on-Web existe depuis 2003.Trends.be, avec Belga