Au niveau institutionnel, l'UCM plaide pour que la Belgique retrouve un cadre institutionnel stable. "Même si ce n'est pas une priorité pour les indépendants et PME francophones, une réforme de l'État apparaît inévitable. Il faut la négocier sans précipitation, mais sans atermoiements, pour retrouver un cadre institutionnel stable, un contexte politique serein qui permette des choix cohérents et courageux", estime l'UCM dans un communiqué.

Pour l'UCM, une réforme institutionnelle doit maintenir une concurrence loyale entre les acteurs économiques du pays. "Ceci passe par le maintien d'une sécurité sociale fédérale, d'un statut social des indépendants fédéral, d'une fiscalité essentiellement fédérale (impôt des personnes physiques et impôt des sociétés) et d'une justice fédérale", juge l'UCM, pour qui "tout transfert de compétences doit s'accompagner du transfert des moyens correspondants" et pour qui "l'image internationale de la Belgique et de Bruxelles doit être préservée".

Alors que la Belgique ne devrait pas connaître d'élections, autres que locales, avant 4 ans, l'Union des classes moyennes demande enfin que cette opportunité soit saisie pour "pour prendre des décisions courageuses afin de garantir une croissance durable", comme la baisse des charges sur le travail, le renforcement de la protection sociale des indépendants, la rigueur budgétaire, la réforme des pensions ou une sécurité garantie.

Trends.be, avec Belga

Au niveau institutionnel, l'UCM plaide pour que la Belgique retrouve un cadre institutionnel stable. "Même si ce n'est pas une priorité pour les indépendants et PME francophones, une réforme de l'État apparaît inévitable. Il faut la négocier sans précipitation, mais sans atermoiements, pour retrouver un cadre institutionnel stable, un contexte politique serein qui permette des choix cohérents et courageux", estime l'UCM dans un communiqué. Pour l'UCM, une réforme institutionnelle doit maintenir une concurrence loyale entre les acteurs économiques du pays. "Ceci passe par le maintien d'une sécurité sociale fédérale, d'un statut social des indépendants fédéral, d'une fiscalité essentiellement fédérale (impôt des personnes physiques et impôt des sociétés) et d'une justice fédérale", juge l'UCM, pour qui "tout transfert de compétences doit s'accompagner du transfert des moyens correspondants" et pour qui "l'image internationale de la Belgique et de Bruxelles doit être préservée". Alors que la Belgique ne devrait pas connaître d'élections, autres que locales, avant 4 ans, l'Union des classes moyennes demande enfin que cette opportunité soit saisie pour "pour prendre des décisions courageuses afin de garantir une croissance durable", comme la baisse des charges sur le travail, le renforcement de la protection sociale des indépendants, la rigueur budgétaire, la réforme des pensions ou une sécurité garantie. Trends.be, avec Belga