"Les perspectives sombres pour le commerce sont décourageantes, mais pas inattendues", a déclaré le directeur général de l'OMC, Roberto Azevedo, dans un communiqué, en déplorant que "les conflits commerciaux augmentent l'incertitude".

Lors de leur réunion prévisionnelle d'avril, les économistes de l'OMC avaient averti que les menaces régulières telles que les représailles douanières entre Pékin et Washington allaient continuer à freiner le commerce.

Les Etats-Unis et la Chine n'ont, jusqu'à présent, pas réussi à s'entendre pour lever les barrières douanières et le président américain, Donald Trump, serait en train de préparer de nouvelles restrictions sur les investissements en Chine.

"Les conflits commerciaux augmentent l'incertitude, ce qui conduit certains acteurs à retarder les investissements en matière de productivité, qui sont essentiels à la hausse des niveaux de vie", a souligné M. Azevedo.

Il a également averti que la création d'emplois pourrait aussi être menacée "car les sociétés emploient moins de personnel pour produire des biens et des services destinés à l'export".