En juin, les principales hausses de prix ont concerné les villages de vacances (+14,1%), les chambres d'hôtel (+5%) ainsi que le pain et les céréales (1,1%). Les carburants (-4,2%), les fruits (-2,5%), les produits de soins corporels (-0,9%), les boissons alcoolisées (-1,6%) ainsi que les fleurs et plantes (-4,8%) ont, par contre, exercé un effet baissier sur l'indice.

L'indice des prix à la consommation du mois de juin s'élève à 108,87 points, en baisse de 0,06 point, tandis que l'indice santé a augmenté de 0,13 point pour atteindre 109,02 points.

L'indice santé lissé s'établissait, quant à lui, à 106,80 points en juin. L'indice-pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 107,20 points, n'est pas atteint. Le précédent dépassement de l'indice-pivot remonte au mois d'août 2018.

L'inflation calculée sur la base de l'indice santé passe par ailleurs de 1,78% à 1,88%.

En juin, les principales hausses de prix ont concerné les villages de vacances (+14,1%), les chambres d'hôtel (+5%) ainsi que le pain et les céréales (1,1%). Les carburants (-4,2%), les fruits (-2,5%), les produits de soins corporels (-0,9%), les boissons alcoolisées (-1,6%) ainsi que les fleurs et plantes (-4,8%) ont, par contre, exercé un effet baissier sur l'indice. L'indice des prix à la consommation du mois de juin s'élève à 108,87 points, en baisse de 0,06 point, tandis que l'indice santé a augmenté de 0,13 point pour atteindre 109,02 points. L'indice santé lissé s'établissait, quant à lui, à 106,80 points en juin. L'indice-pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 107,20 points, n'est pas atteint. Le précédent dépassement de l'indice-pivot remonte au mois d'août 2018. L'inflation calculée sur la base de l'indice santé passe par ailleurs de 1,78% à 1,88%.