L'indice des prix à la consommation a quant à lui augmenté de 0,21 point pour se fixer à 122,53 points. Cette hausse s'explique principalement par la progression des prix du poisson, en augmentation de 2,8%, et des voyages à l'étranger (+5,6%) alors que les prix des fleurs coupées ont baissé de 4,5%.

Quant à l'inflation calculée sur la base de l'indice santé, elle est passée, en juin, de 1,39% à 1,69%. De son côté, l'indice santé a augmenté de 0,20 point, passant à 121,01 points, contre 120,81 points le mois précédent. "La moyenne arithmétique des quatre derniers mois s'élève ce mois-ci à 120,70 points, contre 120,52 points en mai. L'indice-pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 122,01 points, n'est donc pas dépassé", a encore précisé le SPF Economie.

L'indice des prix à la consommation a quant à lui augmenté de 0,21 point pour se fixer à 122,53 points. Cette hausse s'explique principalement par la progression des prix du poisson, en augmentation de 2,8%, et des voyages à l'étranger (+5,6%) alors que les prix des fleurs coupées ont baissé de 4,5%. Quant à l'inflation calculée sur la base de l'indice santé, elle est passée, en juin, de 1,39% à 1,69%. De son côté, l'indice santé a augmenté de 0,20 point, passant à 121,01 points, contre 120,81 points le mois précédent. "La moyenne arithmétique des quatre derniers mois s'élève ce mois-ci à 120,70 points, contre 120,52 points en mai. L'indice-pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 122,01 points, n'est donc pas dépassé", a encore précisé le SPF Economie.