Le plan dévoilé par la Commission européenne, qui sera discuté par les Etats membres, prévoit que chaque pays doive "faire tout son possible" pour réduire, entre août 2022 et mars 2023, sa consommation nationale de gaz d'au moins 15% par rapport à la moyenne des 5 dernières années sur la même période. Bruxelles propose aussi un mécanisme fixant des "objectifs contraignants de réduction de la demande" aux Vingt-Sept en cas de "risque substantiel de grave pénurie".

Pour von der Leyen "La Russie utilise le gaz "comme une arme" contre l'UE"

La Russie utilise le gaz "comme une arme" contre l'UE en réduisant drastiquement ses approvisionnements, a accusé mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, appelant les Vingt-Sept à se préparer à une possible interruption totale.

"La Russie pratique un chantage, elle utilise le gaz comme une arme. Et si jamais il devait y avoir une rupture majeure voire une interruption totale des livraisons de gaz (russe), l'Europe devra être prête", a-t-elle déclaré, en présentant un plan de Bruxelles pour réduire la consommation de gaz de l'UE.

Le plan dévoilé par la Commission européenne, qui sera discuté par les Etats membres, prévoit que chaque pays doive "faire tout son possible" pour réduire, entre août 2022 et mars 2023, sa consommation nationale de gaz d'au moins 15% par rapport à la moyenne des 5 dernières années sur la même période. Bruxelles propose aussi un mécanisme fixant des "objectifs contraignants de réduction de la demande" aux Vingt-Sept en cas de "risque substantiel de grave pénurie".