Le prix maximum de l'essence super 95 atteindra mardi 1,7410 euro le litre à la pompe, en hausse de 2,8 centimes d'euros, a annoncé lundi le SPF Economie. Il s'agit d'un nouveau record historique.

Le prix maximum de l'essence super 98 à la pompe augmentera pour sa part de 2,7 centimes d'euro, à 1,7600 euro le litre.

Ces hausses de prix résultent, comme de coutume, de l'augmentation des cotations des produits pétroliers sur les marchés internationaux.

Pétrole : l'Irak produit 3 millions de barils par jour, son plus haut niveau depuis 1979

La production de pétrole en Irak a augmenté et dépasse désormais les 3 millions de barils par jour (mbj), a indiqué lundi le vice-Premier ministre en charge de l'Energie, Hussein Chahristani, dans un discours au ministère du Pétrole. Elle s'élevait auparavant à 2,9 mbj, selon les chiffres officiels.

Il s'agit "du plus haut niveau de production de pétrole depuis 1979", a précisé à l'AFP le ministre du Pétrole, Abdel Karim al-Luaybi.

L'Irak, qui regorge de pétrole mais a vu sa production freinée par des décennies de guerres, violences et sanctions internationales, a déjà fait savoir qu'il ambitionne de faire passer sa production cette année à 3,4 mbj, dont 2,6 mbj seraient exportés. Il compte beaucoup sur cette manne pour reconstruire ses infrastructures.

Trends.be, avec Belga

Le prix maximum de l'essence super 95 atteindra mardi 1,7410 euro le litre à la pompe, en hausse de 2,8 centimes d'euros, a annoncé lundi le SPF Economie. Il s'agit d'un nouveau record historique.Le prix maximum de l'essence super 98 à la pompe augmentera pour sa part de 2,7 centimes d'euro, à 1,7600 euro le litre.Ces hausses de prix résultent, comme de coutume, de l'augmentation des cotations des produits pétroliers sur les marchés internationaux.Pétrole : l'Irak produit 3 millions de barils par jour, son plus haut niveau depuis 1979La production de pétrole en Irak a augmenté et dépasse désormais les 3 millions de barils par jour (mbj), a indiqué lundi le vice-Premier ministre en charge de l'Energie, Hussein Chahristani, dans un discours au ministère du Pétrole. Elle s'élevait auparavant à 2,9 mbj, selon les chiffres officiels.Il s'agit "du plus haut niveau de production de pétrole depuis 1979", a précisé à l'AFP le ministre du Pétrole, Abdel Karim al-Luaybi.L'Irak, qui regorge de pétrole mais a vu sa production freinée par des décennies de guerres, violences et sanctions internationales, a déjà fait savoir qu'il ambitionne de faire passer sa production cette année à 3,4 mbj, dont 2,6 mbj seraient exportés. Il compte beaucoup sur cette manne pour reconstruire ses infrastructures.Trends.be, avec Belga