Commandée par le ministre wallon du Développement durable, Jean-Marc Nollet, dans le cadre du Plan Marshall 2.Vert, l'étude intitulée "Public précarisé: le choix des dimensions prioritaires" s'inscrit dans le cadre du développement par le gouvernement wallon d'indicateurs complémentaires au produit intérieur brut (PIB).

"Le logement est l'ancrage stable. C'est à partir de là qu'il est possible d'aller vers l'emploi et le lien social. Après la santé, coûteuse, le problème est le pouvoir d'achat. C'est un frein à l'emploi. Malgré leur volonté, la réalité fait qu'ils vont perdre de l'argent s'ils trouvent un travail. Pour rétablir un équilibre économique, il faut taxer beaucoup moins le travail mais aussi taxer le capital", a expliqué Ricardo Cherenti, coordinateur de la Cellule insertion professionnelle.

Viennent ensuite dans le classement des priorités la justice, l'éducation, l'environnement, l'égalité des chances, la mobilité et enfin l'emploi.

Regroupées en sept groupes dans les cinq provinces wallonnes, 80 personnes ont sélectionné 10 dimensions prioritaires parmi les 18 présentées par l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique (Iweps). Sur le site Indicateurs Wallonie, les réponses apportées sont différentes, classant l'éducation, la santé et l'emploi en tête des priorités.

Commandée par le ministre wallon du Développement durable, Jean-Marc Nollet, dans le cadre du Plan Marshall 2.Vert, l'étude intitulée "Public précarisé: le choix des dimensions prioritaires" s'inscrit dans le cadre du développement par le gouvernement wallon d'indicateurs complémentaires au produit intérieur brut (PIB). "Le logement est l'ancrage stable. C'est à partir de là qu'il est possible d'aller vers l'emploi et le lien social. Après la santé, coûteuse, le problème est le pouvoir d'achat. C'est un frein à l'emploi. Malgré leur volonté, la réalité fait qu'ils vont perdre de l'argent s'ils trouvent un travail. Pour rétablir un équilibre économique, il faut taxer beaucoup moins le travail mais aussi taxer le capital", a expliqué Ricardo Cherenti, coordinateur de la Cellule insertion professionnelle. Viennent ensuite dans le classement des priorités la justice, l'éducation, l'environnement, l'égalité des chances, la mobilité et enfin l'emploi. Regroupées en sept groupes dans les cinq provinces wallonnes, 80 personnes ont sélectionné 10 dimensions prioritaires parmi les 18 présentées par l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique (Iweps). Sur le site Indicateurs Wallonie, les réponses apportées sont différentes, classant l'éducation, la santé et l'emploi en tête des priorités.