"L'évolution économique semble piétiner ces derniers temps", a écrit le gouvernement dans son rapport économique d'octobre, dégradant son appréciation générale pour la première fois en vingt mois.

L'exécutif, qui mettait déjà en garde en septembre sur la sévérité de la conjoncture, appuie principalement son jugement sur la morosité des exportations et de la production industrielle.

Bien que la situation des entreprises se soit améliorée, le gouvernement souligne aussi que la prudence s'impose pour les mois à venir. Il indique en outre que les conditions sur le marché de l'emploi restent difficiles.

L'économie japonaise est heurtée par les incertitudes conjoncturelles mondiales et par la hausse subséquente du yen, deux facteurs qui se conjuguent pour affaiblir les exportations, un des moteurs essentiels de la santé du pays.

Trends.be avec Belga

"L'évolution économique semble piétiner ces derniers temps", a écrit le gouvernement dans son rapport économique d'octobre, dégradant son appréciation générale pour la première fois en vingt mois. L'exécutif, qui mettait déjà en garde en septembre sur la sévérité de la conjoncture, appuie principalement son jugement sur la morosité des exportations et de la production industrielle. Bien que la situation des entreprises se soit améliorée, le gouvernement souligne aussi que la prudence s'impose pour les mois à venir. Il indique en outre que les conditions sur le marché de l'emploi restent difficiles. L'économie japonaise est heurtée par les incertitudes conjoncturelles mondiales et par la hausse subséquente du yen, deux facteurs qui se conjuguent pour affaiblir les exportations, un des moteurs essentiels de la santé du pays. Trends.be avec Belga