L'assurance autonomie obligatoire a été actée en juillet 2015 par le gouvernement wallon, et deviendra effective le 1er janvier 2017.

Cette assurance a pour but de prolonger le maintien à domicile de toute personne subissant une perte d'autonomie, que cela soit des personnes âgées ou des plus jeunes suite à un accident ou une maladie, en mettant à la disposition de la personne moins autonome toute une série de services.

Concrètement, chaque citoyen à partir de 25 ans* cotisera un montant d'environ 50 euros* par an auprès de sa mutuelle. L'objectif étant de constituer une enveloppe d'une centaine de millions d'euros afin de proposer le moment venu des services supplémentaires tels que services à domicile agréés, gardes, réaménagement, aide-ménagère,...

Ainsi au même titre que la sécurité sociale, cette assurance autonomie est donc basée sur un principe de solidarité.

Selon le site de la RTBF, un autre objectif de cette assurance obligatoire est "de faire sauter le seuil des 65 ans, qui sépare actuellement l'APA (aide à la personne âgée de plus de 65 ans) du BAP (budget d'aide personnalisé, pour les moins de 65 ans)". L'assurance autonomie remplira donc le rôle de ces deux régimes, qui disparaîtront petit à petit, étant donné qu'elle s'adresse à toute personne en perte d'autonomie, quel que soit son âge ou son entourage.

S'il s'agit d'une nouveauté en Région wallonne, cette assurance autonomie existe déjà en Flandre depuis plusieurs années. La différence résidera dans le fait que la Flandre verse une prime en cash aux personnes, tandis que le système wallon offrira des services.

*L'âge et les montants exacts sont en cours de discussion au gouvernement wallon.

L'assurance autonomie obligatoire a été actée en juillet 2015 par le gouvernement wallon, et deviendra effective le 1er janvier 2017.Cette assurance a pour but de prolonger le maintien à domicile de toute personne subissant une perte d'autonomie, que cela soit des personnes âgées ou des plus jeunes suite à un accident ou une maladie, en mettant à la disposition de la personne moins autonome toute une série de services.Concrètement, chaque citoyen à partir de 25 ans* cotisera un montant d'environ 50 euros* par an auprès de sa mutuelle. L'objectif étant de constituer une enveloppe d'une centaine de millions d'euros afin de proposer le moment venu des services supplémentaires tels que services à domicile agréés, gardes, réaménagement, aide-ménagère,...Ainsi au même titre que la sécurité sociale, cette assurance autonomie est donc basée sur un principe de solidarité.Selon le site de la RTBF, un autre objectif de cette assurance obligatoire est "de faire sauter le seuil des 65 ans, qui sépare actuellement l'APA (aide à la personne âgée de plus de 65 ans) du BAP (budget d'aide personnalisé, pour les moins de 65 ans)". L'assurance autonomie remplira donc le rôle de ces deux régimes, qui disparaîtront petit à petit, étant donné qu'elle s'adresse à toute personne en perte d'autonomie, quel que soit son âge ou son entourage.S'il s'agit d'une nouveauté en Région wallonne, cette assurance autonomie existe déjà en Flandre depuis plusieurs années. La différence résidera dans le fait que la Flandre verse une prime en cash aux personnes, tandis que le système wallon offrira des services.*L'âge et les montants exacts sont en cours de discussion au gouvernement wallon.