Parmi celles-ci figurent la possibilité d'épargner ses congés et l'instauration d'un budget mobilité qui élargirait l'avantage des voitures de société à d'autres moyens de transport, rapportent Le Soir et La Libre Belgique samedi.

La possibilité pour les sociétés d'intérim d'engager des intérimaires pour une durée indéterminée, la création d'un cadre légal pour le télé-travail ou encore le paiement d'une indemnité de transition entre deux emplois sont d'autres propositions qui seront soumises aux employeurs et aux syndicats.

Si ceux-ci n'arrivent pas à s'accorder, ce sera au gouvernement de décider. Kris Peeters entend déposer son projet de loi à la Chambre avant l'été. Il espère ainsi pouvoir voter la loi d'ici la fin de l'année afin de servir de base aux négociations pour l'accord interprofessionnel 2017-2018.

Parmi celles-ci figurent la possibilité d'épargner ses congés et l'instauration d'un budget mobilité qui élargirait l'avantage des voitures de société à d'autres moyens de transport, rapportent Le Soir et La Libre Belgique samedi.La possibilité pour les sociétés d'intérim d'engager des intérimaires pour une durée indéterminée, la création d'un cadre légal pour le télé-travail ou encore le paiement d'une indemnité de transition entre deux emplois sont d'autres propositions qui seront soumises aux employeurs et aux syndicats. Si ceux-ci n'arrivent pas à s'accorder, ce sera au gouvernement de décider. Kris Peeters entend déposer son projet de loi à la Chambre avant l'été. Il espère ainsi pouvoir voter la loi d'ici la fin de l'année afin de servir de base aux négociations pour l'accord interprofessionnel 2017-2018.