Kris Peeters entend toujours présenter un budget de la Flandre en équilibre durant toute la législature.

Selon lui, il est à craindre que les 250 millions d'euros de provision prévus ne devraient pas être suffisants pour combler le déficit qui risque d'apparaître lors du contrôle budgétaire anticipé de février. Cela, signifie que la Flandre devra s'attendre à un nouveau chapitre d'économies.

"Pour boucher le trou budgétaire, des interventions lourdes seront nécessaires. Il faudra en revenir à la politique anti-crise de 2009", a-t-il dit.

Selon le ministre-président flamand, la politique d'économies linéaires a ses limites. Certains ministres le ressentiront davantage que d'autres.

Certains domaines devront être davantage protégés que d'autres: l'investissement dans la lutte contre la pauvreté infantile, la sauvegarde du modèle de protection sociale, la politique de l'innovation, et les investissements dans la croissance économique.

Trends.be, avec Belga

Kris Peeters entend toujours présenter un budget de la Flandre en équilibre durant toute la législature. Selon lui, il est à craindre que les 250 millions d'euros de provision prévus ne devraient pas être suffisants pour combler le déficit qui risque d'apparaître lors du contrôle budgétaire anticipé de février. Cela, signifie que la Flandre devra s'attendre à un nouveau chapitre d'économies. "Pour boucher le trou budgétaire, des interventions lourdes seront nécessaires. Il faudra en revenir à la politique anti-crise de 2009", a-t-il dit. Selon le ministre-président flamand, la politique d'économies linéaires a ses limites. Certains ministres le ressentiront davantage que d'autres. Certains domaines devront être davantage protégés que d'autres: l'investissement dans la lutte contre la pauvreté infantile, la sauvegarde du modèle de protection sociale, la politique de l'innovation, et les investissements dans la croissance économique. Trends.be, avec Belga