Août est le mois de Kris Peeters (CD&V). Le vice-Premier a compris en premier que les messages politiques, en cette ère digitale, résonnent tout aussi bien pendant les mois de vacances. Plus encore, grâce aux vacances de pas mal de ses collègues, le champ est grand ouvert. Peeters devient de la sorte l'empereur... auguste du pays qui, avec quelques déclarations ciblées, définit l'agenda politique ou torpille des accords antérieurs pour lancer de nouvelles propositions. Le gouvernement Michel a déplacé les débats budgétaires à après les vacances parlementaires, précisément pour éviter le pouce levé ou baissé de l'empereur.
...