Les 4.000 agents de sécurité réclamaient une augmentation de salaire de 3%, des horaires plus flexibles ainsi qu'une sécurité renforcée. Les différentes parties se sont entendues sur une réduction de la charge de travail et des heures de travail. Elles ont également convenu d'une hausse de salaire unique de 700 euros en 2018 et de 5% au total pour les années 2019 et 2020.

Le personnel de sécurité de Schiphol avait annoncé la semaine passée sa volonté de faire grève toute la journée du mardi 4 septembre. Un mouvement qui aurait touché plus de 200.000 voyageurs s'il avait été maintenu. L'aéroport avait introduit mardi une procédure en référé pour empêcher cette action.

Les 4.000 agents de sécurité réclamaient une augmentation de salaire de 3%, des horaires plus flexibles ainsi qu'une sécurité renforcée. Les différentes parties se sont entendues sur une réduction de la charge de travail et des heures de travail. Elles ont également convenu d'une hausse de salaire unique de 700 euros en 2018 et de 5% au total pour les années 2019 et 2020. Le personnel de sécurité de Schiphol avait annoncé la semaine passée sa volonté de faire grève toute la journée du mardi 4 septembre. Un mouvement qui aurait touché plus de 200.000 voyageurs s'il avait été maintenu. L'aéroport avait introduit mardi une procédure en référé pour empêcher cette action.