Les deux géants du Pacifique tentent de parvenir à un accord commercial préliminaire aux termes duquel la Chine augmenterait ses achats de produits agricoles américains, tandis que Washington renoncerait à de nouvelles hausses des droits sur les produits chinois prévues le 15 décembre.

Mais sans attendre un tel accord, l'administration chinoise "procède à l'exemption de certaines (importations) de soja, porc et autres produits de base en fonction de la demande des entreprises", a déclaré le ministère des Finances dans un communiqué.

Des entreprises chinoises ont déjà "indépendamment importé certaines quantités de marchandises des Etats-Unis", a ajouté le ministère sans plus de précisions.

Depuis le début de l'affrontement commercial entre les deux premières économies mondiales l'an dernier, Pékin a relevé à trois reprises ses droits de douane sur le porc américain, passant de 12% à 72% en septembre dernier.

Mais le cheptel chinois est frappé par une épizootie de peste porcine africaine, qui a provoqué depuis un an un doublement du prix du porc, la viande la plus consommée en Chine.

Les droits sur le soja américain sont passés pour leur part de 3% à 33% en l'espace d'un peu plus d'un an.

La Chine est le premier consommateur mondial de soja, une denrée utilisée en premier lieu pour l'alimentation animale et elle s'est tournée ces derniers mois vers d'autres fournisseurs comme le Brésil pour compenser ses importations des Etats-Unis.

Les deux géants du Pacifique tentent de parvenir à un accord commercial préliminaire aux termes duquel la Chine augmenterait ses achats de produits agricoles américains, tandis que Washington renoncerait à de nouvelles hausses des droits sur les produits chinois prévues le 15 décembre. Mais sans attendre un tel accord, l'administration chinoise "procède à l'exemption de certaines (importations) de soja, porc et autres produits de base en fonction de la demande des entreprises", a déclaré le ministère des Finances dans un communiqué. Des entreprises chinoises ont déjà "indépendamment importé certaines quantités de marchandises des Etats-Unis", a ajouté le ministère sans plus de précisions.Depuis le début de l'affrontement commercial entre les deux premières économies mondiales l'an dernier, Pékin a relevé à trois reprises ses droits de douane sur le porc américain, passant de 12% à 72% en septembre dernier.Mais le cheptel chinois est frappé par une épizootie de peste porcine africaine, qui a provoqué depuis un an un doublement du prix du porc, la viande la plus consommée en Chine. Les droits sur le soja américain sont passés pour leur part de 3% à 33% en l'espace d'un peu plus d'un an.La Chine est le premier consommateur mondial de soja, une denrée utilisée en premier lieu pour l'alimentation animale et elle s'est tournée ces derniers mois vers d'autres fournisseurs comme le Brésil pour compenser ses importations des Etats-Unis.