Concernant le site de Total à Feluy, "bien sécurisé par les forces de l'ordre", selon le porte-parole de la Brafco, plusieurs camions ont pu entrer et sortir du site. Les convois devaient toutefois faire face aux difficultés de circulation liées à la fermeture d'une partie de l'E19.

Le mouvement de contestation ne semblait toutefois pas complètement éteint. "Dans l'ensemble, nous nous attendions à ce que la situation se détende mercredi matin, mais on assiste plutôt à une cristallisation", explique Olivier Neirynck, porte-parole de la Brafco.

Des militants en gilets jaunes étaient notamment encore présents à Liège. L'arrêté de la Ville interdisant les feux n'a pas été respecté. Des feux ont été allumés à Sclessin et à Wandre où les sites de Total étaient encore bloqués, a ajouté M. Neirynck.