Les multinationales emploient diverses astuces juridiques afin de payer un minimum d'impôts dans les pays où elles sont actives.

Les derniers chiffres de l'ISI sont éloquents. Un an après le début de son enquête sur les fraudes concernant des brevets et des marques, une dizaine de compagnies ont été repérées par l'ISI et quelque 250 millions d'euros ont déjà été récupérés, peut-on lire jeudi dans De Standaard.

Les entreprises fraudeuses tentent souvent d'enregistrer leurs brevets et leurs marques dans des pays à faible fiscalité tels que l'Irlande, le Luxembourg, le Liechtenstein, la Suisse, Chypre ou Hong Kong.

Les multinationales emploient diverses astuces juridiques afin de payer un minimum d'impôts dans les pays où elles sont actives. Les derniers chiffres de l'ISI sont éloquents. Un an après le début de son enquête sur les fraudes concernant des brevets et des marques, une dizaine de compagnies ont été repérées par l'ISI et quelque 250 millions d'euros ont déjà été récupérés, peut-on lire jeudi dans De Standaard. Les entreprises fraudeuses tentent souvent d'enregistrer leurs brevets et leurs marques dans des pays à faible fiscalité tels que l'Irlande, le Luxembourg, le Liechtenstein, la Suisse, Chypre ou Hong Kong.