Le FMI a réalisé cette simulation dans un rapport transmis à ses Etats membres en septembre et intitulé "Gérer les risques pour la croissance et les chocs des prix des matières premières mondiaux : vulnérabilités et défis politiques pour les pays à bas revenu".

Selon ses calculs, si la croissance mondiale était de 2,6% en 2011 et 2,4% en 2012 à cause de "chocs pour la conjoncture financière dans certains pays avancés" et d'une récession en zone euro, alors cela aurait "des répercussions fortes sur la pauvreté".

"Vingt-trois millions de personnes supplémentaires dans les pays à bas revenus pourraient être poussées vers la pauvreté d'ici à 2012 dans ce scénario", principalement en Afrique, en Asie et dans le Pacifique, ont écrit les économistes de l'institution.

Le Fonds retient la définition de la Banque mondiale : 1,25 dollar ou moins par jour et par personne.

Trends.be, avec Belga

Le FMI a réalisé cette simulation dans un rapport transmis à ses Etats membres en septembre et intitulé "Gérer les risques pour la croissance et les chocs des prix des matières premières mondiaux : vulnérabilités et défis politiques pour les pays à bas revenu". Selon ses calculs, si la croissance mondiale était de 2,6% en 2011 et 2,4% en 2012 à cause de "chocs pour la conjoncture financière dans certains pays avancés" et d'une récession en zone euro, alors cela aurait "des répercussions fortes sur la pauvreté". "Vingt-trois millions de personnes supplémentaires dans les pays à bas revenus pourraient être poussées vers la pauvreté d'ici à 2012 dans ce scénario", principalement en Afrique, en Asie et dans le Pacifique, ont écrit les économistes de l'institution. Le Fonds retient la définition de la Banque mondiale : 1,25 dollar ou moins par jour et par personne. Trends.be, avec Belga