"Les conséquences concrètes, c'est une diminution du cash-flow, un impact considérable sur la trésorerie, à court et moyen terme, le fait que ces entreprises doivent recourir à des services externes de recouvrement de créance, des avocats, ça engendre pas mal de frais, des frais de procédures, et du temps aussi" explique Jean-François Dondelet, porte-parole du SDI.

Une procédure existe bien pour l'entreprise qui n'a pas été payé à temps. On l'appelle la "procédure sommaire d'injonction de payer". Mais celle-ci est coûteuse, nécessite le recours à un avocat et ne concerne que les paiements inférieurs à 1860 euros. Bref, pour le SDI, une solution peu efficace, contrairement à ce que l'on trouve chez nos voisins européens.

Découvrez les résultats et les conclusion de cette enquête en images.

"Les conséquences concrètes, c'est une diminution du cash-flow, un impact considérable sur la trésorerie, à court et moyen terme, le fait que ces entreprises doivent recourir à des services externes de recouvrement de créance, des avocats, ça engendre pas mal de frais, des frais de procédures, et du temps aussi" explique Jean-François Dondelet, porte-parole du SDI. Une procédure existe bien pour l'entreprise qui n'a pas été payé à temps. On l'appelle la "procédure sommaire d'injonction de payer". Mais celle-ci est coûteuse, nécessite le recours à un avocat et ne concerne que les paiements inférieurs à 1860 euros. Bref, pour le SDI, une solution peu efficace, contrairement à ce que l'on trouve chez nos voisins européens. Découvrez les résultats et les conclusion de cette enquête en images.