Donnée gagnante il y a encore quelques jours, Hillary Clinton est aujourd'hui empêtrée avec ses emails privés et les diverses révélations montrant que la Fondation Clinton a été financée par de l'argent étranger pas toujours de provenance très démocratique. Pour la première fois, plusieurs sondages montrent que Trump la dépasse dans les intentions de vote et quand ce n'est pas le cas, l'écart reste très serré ! Alors, imaginons que Donald Trump soit élu. Pour savoir ce qu'il compte faire, il suffit - en principe - de lire ou de relire ses déclarations comme l'ont fait les analystes de la lettre d'information Inside Agora.

  • Expulsion des millions d'émigrés sans papier
  • Construction d'un mur à la frontière avec le Mexique
  • Interdiction d'entrée sur le territoire américain aux musulmans, et renforcement général des contrôles
  • Protectionnisme, avec l'instauration de droits de douane de 45% sur les produits venus de Chine
  • Instauration d'importants droits de douane sur les produits d'entreprises américaines fabriqués à l'étranger
  • Suppression de l'Obamacare
  • Fortes réduction des impôts pour les sociétés et les plus aisés
  • Forte augmentation des dépenses militaires, Trump ayant, entre autres, décidé de tout faire pour écraser Daech.
  • Trump a dit également qu'il reviendra sur tous les accords pris sur le climat. A ce propos, je vous lis une citation de Trump sur Twitter : "Le concept de réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois dans le but de rendre l'industrie américaine non compétitive"

En conclusion de tout cela, que va-t-il se passer si Donald Trump l'emporte ? Les marchés boursiers ne sont visiblement pas prêts à avaler toutes ces promesses, car la plupart des économistes ont calculé qu'elles auront un impact négatif sur l'économie mondiale et américaine. Les Bourses ont chuté ces derniers jours et la volatilité a de nouveau augmenté sur les marchés. Le dollar a chuté et les valeurs refuges, comme l'or ou le yen, ont à nouveau la cote. Quant aux gestionnaires de patrimoine, ils ne savent souvent pas quoi dire à leurs clients fortunés qui cherchent des conseils pour bien gérer leur épargne, si ce n'est un : "tous aux abris" en attendant de voir ce qui va se passer après le 8 novembre. Le problème, c'est que même si Mme Clinton est élue, elle risque d'être empêchée de gouverner si d'autres preuves s'accumulent contre elle ! La seule certitude, c'est que nous allons vivre une période... d'incertitude. Ce que déteste au plus haut point cette grande trouillarde qu'est la Bourse.