A son arrivée au 16 rue de la Loi, Melchior Wathelet s'est montré catégorique: si un certain nombre de conditions sont remplies, il n'y aura aucun problème d'approvisionnement, même en cas d'hiver particulièrement froid.

Ces conditions, sur lesquelles se penche le comité restreint, sont l'obligation faites aux producteurs d'énergie de laisser tourner un certain nombre de centrales non-nucléaires, "de meilleurs contrats" et "une meilleure importation".

Une conférence de presse est prévue à l'issue de la réunion du comité restreint.

Tous les ministres ont estimé que la sécurité prime sur tout le reste. C'est pourquoi le vice-premier sp.a Johan Vande Lanotte souhaite que les rapports de l'AFCN soient confirmés par des experts étrangers.

"Ce dont nous avons besoin, ce sont des informations objectives, fiables. Maintenant, les deux centrales à Doel et Tihange sont à l'arrêt et il n'y a pas de danger mais nous ne pourrons les redémarrer que si nous sommes à 100% certains qu'il n'y a pas de danger également à l'avenir".

Avec Belga

A son arrivée au 16 rue de la Loi, Melchior Wathelet s'est montré catégorique: si un certain nombre de conditions sont remplies, il n'y aura aucun problème d'approvisionnement, même en cas d'hiver particulièrement froid. Ces conditions, sur lesquelles se penche le comité restreint, sont l'obligation faites aux producteurs d'énergie de laisser tourner un certain nombre de centrales non-nucléaires, "de meilleurs contrats" et "une meilleure importation". Une conférence de presse est prévue à l'issue de la réunion du comité restreint. Tous les ministres ont estimé que la sécurité prime sur tout le reste. C'est pourquoi le vice-premier sp.a Johan Vande Lanotte souhaite que les rapports de l'AFCN soient confirmés par des experts étrangers. "Ce dont nous avons besoin, ce sont des informations objectives, fiables. Maintenant, les deux centrales à Doel et Tihange sont à l'arrêt et il n'y a pas de danger mais nous ne pourrons les redémarrer que si nous sommes à 100% certains qu'il n'y a pas de danger également à l'avenir". Avec Belga