Rik Daems, sénateur Open VLD, veut une TVA plus basse sur les prix de l'électricité, qui ont augmenté en Flandre en raison du succès des panneaux solaires, lit-on mardi dans De Standaard et Het Nieuwsblad.

Le gestionnaire du réseau électrique flamand Eandis a en effet relevé ses tarifs au début du mois pour compenser les subsides octroyés aux panneaux solaires. "Une hausse des prix signifie plus de revenus TVA pour les autorités. Ce n'est pas sérieux !", souligne-t-il.

Par ailleurs, c'est l'Etat fédéral qui récoltera plus de TVA sur la hausse des tarifs en Flandre, lit-on. "Si les prix augmentent fortement, il faut alors les compenser, estime le sénateur Open VLD. Pour l'électricité, il y a trop peu d'accises pour faire une différence. Avec une TVA à 21 % que l'on abaisse, on peut alors faire toute la différence."

Trends.be, avec Belga

Rik Daems, sénateur Open VLD, veut une TVA plus basse sur les prix de l'électricité, qui ont augmenté en Flandre en raison du succès des panneaux solaires, lit-on mardi dans De Standaard et Het Nieuwsblad.Le gestionnaire du réseau électrique flamand Eandis a en effet relevé ses tarifs au début du mois pour compenser les subsides octroyés aux panneaux solaires. "Une hausse des prix signifie plus de revenus TVA pour les autorités. Ce n'est pas sérieux !", souligne-t-il.Par ailleurs, c'est l'Etat fédéral qui récoltera plus de TVA sur la hausse des tarifs en Flandre, lit-on. "Si les prix augmentent fortement, il faut alors les compenser, estime le sénateur Open VLD. Pour l'électricité, il y a trop peu d'accises pour faire une différence. Avec une TVA à 21 % que l'on abaisse, on peut alors faire toute la différence."Trends.be, avec Belga