Soutenez-vous la suspension des licences d'exportation d'armement (1) envisagée par le gouvernement wallon ?
...

Soutenez-vous la suspension des licences d'exportation d'armement (1) envisagée par le gouvernement wallon ? Cette perspective revient plus que régulièrement ! Mais notre position est claire : nous estimons que si la Région wallonne décide de suspendre seule l'attribution des licences, cela ne sera qu'un coup d'épée dans l'eau. Un autre pays pourrait récupérer les contrats. Par contre, si une décision de suspension est prise au niveau de l'Union européenne de manière claire et nette, alors nous suivrons. Nous l'avons toujours dit. Dans ce contexte, je ne vois d'ailleurs pas pourquoi on se limiterait aux ventes d'armes, qui représentent environ 3.000 à 3.500 emplois en Wallonie et à Bruxelles. Et se focaliser sur la FN Herstal est trop réducteur. Que dire des autres exportations à usage militaire comme des éléments électroniques, dont on parle peu ? Durant la guerre du Golfe, l'unique bateau coulé de la coalition l'a été grâce à un système de visée dont l'électronique venait d'une entreprise malinoise. La presse flamande en a moins parlé. Cela dit, je ne cherche pas à opposer les travailleurs du nord et du sud du pays. On devrait par ailleurs encore élargir davantage le champ des mesures : pourquoi devrait-on continuer à acheter du pétrole à l'Arabie saoudite ? Arrêter serait une réponse sérieuse à l'indécence du gouvernement saoudien. Regardez la guerre au Yémen ( où l'Arabie saoudite est très impliquée, Ndlr) : elle provoque des dégâts terribles. La FN n'est pas la seule à exporter vers l'Arabie saoudite. Il y a aussi le fabricant de munitions Mecar, à Nivelles... Oui, d'ailleurs l'Arabie saoudite aimerait bien avoir une usine sur son territoire, pour éviter tout problème. Mecar résiste ; ce genre de décision relève en fait du groupe français qui possède l'entreprise. Mais pareille délocalisation ne réglerait rien. Elle mettrait juste en péril une usine en Wallonie. Pour vous, dans ce dossier de l'armement, on manque d'approche européenne ? Clairement ! Regardez le remplacement des F16, il semble que l'on s'oriente vers l'achat de F35 américains, alors qu'il y a un projet européen possible avec Dassault, avec de meilleures retombées. On devrait là aussi mieux travailler entre Européens, comme cela a été fait pour Ariane ou Airbus. Plutôt que d'acheter à Lockheed Martin, grand fournisseur de l'Arabie saoudite par ailleurs.