Certains partis seraient incapables de financer une nouvelle campagne électorale cette année, révèle samedi L'Echo sur base des comptes annuels 2010 des partis. Seuls les partis de gauche (écologistes et socialistes) pourraient s'offrir une campagne ; ce serait tout juste pour le CD&V et la N-VA.

Tous les partis ont clôturé leur exercice 2010 en déficit, à l'exception d'Ecolo, de la N-VA, de la LDD, du Vlaams Belang et du SP.a.

Richesse. L'analyse révèle que le PS (14,9 millions d'euros, - 2,1 % par rapport à 2009) et le Vlaams Belang (14,7 millions, + 41,9 %) sont les partis les plus riches. A l'opposé, Groen! (3,1 millions, - 0,3 %) et la LDD (0,9 million, - 4,8 %) sont les plus pauvres.

Dettes. L'analyse montre aussi qur le MR totalise, avec 5 millions d'euros, le plus de dettes. Le PS enregistre 3 millions de dettes et Ecolo et le cdH, 1 million. En Flandre, le CD&V arrive en tête (3,1 millions).

Dépenses. En 2010, ce sont le MR côté francophone (2,41 millions) et le SP.a côté flamand (2,62 millions) qui ont le plus dépensé pour les élections. La N-VA a de son côté dépensé 1,4 million. Globalement, les partis ont dépensé moins lors des élections régionales de 2009 : 19,5 millions, contre 16,6 millions en 2010.

Réserve. L'enveloppe globale de la réserve des partis est passée de 32,2 millions en 2008 à 16 millions fin 2010.

Trends.be, avec Belga

Certains partis seraient incapables de financer une nouvelle campagne électorale cette année, révèle samedi L'Echo sur base des comptes annuels 2010 des partis. Seuls les partis de gauche (écologistes et socialistes) pourraient s'offrir une campagne ; ce serait tout juste pour le CD&V et la N-VA.Tous les partis ont clôturé leur exercice 2010 en déficit, à l'exception d'Ecolo, de la N-VA, de la LDD, du Vlaams Belang et du SP.a.Richesse. L'analyse révèle que le PS (14,9 millions d'euros, - 2,1 % par rapport à 2009) et le Vlaams Belang (14,7 millions, + 41,9 %) sont les partis les plus riches. A l'opposé, Groen! (3,1 millions, - 0,3 %) et la LDD (0,9 million, - 4,8 %) sont les plus pauvres.Dettes. L'analyse montre aussi qur le MR totalise, avec 5 millions d'euros, le plus de dettes. Le PS enregistre 3 millions de dettes et Ecolo et le cdH, 1 million. En Flandre, le CD&V arrive en tête (3,1 millions).Dépenses. En 2010, ce sont le MR côté francophone (2,41 millions) et le SP.a côté flamand (2,62 millions) qui ont le plus dépensé pour les élections. La N-VA a de son côté dépensé 1,4 million. Globalement, les partis ont dépensé moins lors des élections régionales de 2009 : 19,5 millions, contre 16,6 millions en 2010.Réserve. L'enveloppe globale de la réserve des partis est passée de 32,2 millions en 2008 à 16 millions fin 2010.Trends.be, avec Belga