L'indice pivot avait été dépassé pour la dernière fois en mai de l'an dernier, il s'agit donc de la deuxième année consécutive d'indexation. Pour une prochaine hausse des allocations et des salaires de la fonction publique, il faudra peut-être attendre jusqu'en 2019.

En effet, dans ses dernières prévisions, le Bureau du Plan n'attend pas de dépassement de l'indice pivot en 2018. L'inflation était de 1,86% en mai, en baisse par rapport aux 2,28% de mars et avril 2017.

Les principales hausses de prix concernaient l'achat de voitures, la viande, les voyages organisés à l'étranger, les médicaments et le lait, les fromages et les oeufs. Les fruits, les carburants, les légumes, les billets d'avion, les chambres d'hôtel et les villages de vacances ont par contre exercé un effet baissier sur l'indice.

L'indice pivot avait été dépassé pour la dernière fois en mai de l'an dernier, il s'agit donc de la deuxième année consécutive d'indexation. Pour une prochaine hausse des allocations et des salaires de la fonction publique, il faudra peut-être attendre jusqu'en 2019. En effet, dans ses dernières prévisions, le Bureau du Plan n'attend pas de dépassement de l'indice pivot en 2018. L'inflation était de 1,86% en mai, en baisse par rapport aux 2,28% de mars et avril 2017. Les principales hausses de prix concernaient l'achat de voitures, la viande, les voyages organisés à l'étranger, les médicaments et le lait, les fromages et les oeufs. Les fruits, les carburants, les légumes, les billets d'avion, les chambres d'hôtel et les villages de vacances ont par contre exercé un effet baissier sur l'indice.