"S'il est possible à la BCE de financer les banques à un taux d'intérêt de 1%, pourquoi ne peut-elle pas financer aussi l'investissement, et pourquoi pas certains Etats", selon des propos publiés par le Financial Times, la Stampa, El Pais et le Figaro.

"Sans la capacité de demander à la BCE d'en faire plus pour les dettes (des pays en difficulté), il est impossible de rester à des niveaux tellement élevés de taux d'intérêts", a-t-il ajouté.

Le ministre lie toutefois une telle action de la BCE à des progrès en termes d'intégration bancaire et budgétaire.

Didier Reynders appelle par ailleurs, dans El Pais, l'Espagne à demander davantage d'aide européenne. "Nous n'avons reçu de l'Espagne qu'une demande : de l'argent pour les banques. Je ne suis pas certain que ce sera suffisant. Je vois aujourd'hui des problèmes avec les régions. Le gouvernement doit dire qu'il a besoin de plus. Pas nécessairement de l'argent. Peut-être davantage de temps pour respecter les engagements. Ou demander de l'argent. Peut-être serait-il utile

d'organiser quelque chose avec la BCE", affirme-t-il.

Trends.be avec Belga

"S'il est possible à la BCE de financer les banques à un taux d'intérêt de 1%, pourquoi ne peut-elle pas financer aussi l'investissement, et pourquoi pas certains Etats", selon des propos publiés par le Financial Times, la Stampa, El Pais et le Figaro. "Sans la capacité de demander à la BCE d'en faire plus pour les dettes (des pays en difficulté), il est impossible de rester à des niveaux tellement élevés de taux d'intérêts", a-t-il ajouté. Le ministre lie toutefois une telle action de la BCE à des progrès en termes d'intégration bancaire et budgétaire. Didier Reynders appelle par ailleurs, dans El Pais, l'Espagne à demander davantage d'aide européenne. "Nous n'avons reçu de l'Espagne qu'une demande : de l'argent pour les banques. Je ne suis pas certain que ce sera suffisant. Je vois aujourd'hui des problèmes avec les régions. Le gouvernement doit dire qu'il a besoin de plus. Pas nécessairement de l'argent. Peut-être davantage de temps pour respecter les engagements. Ou demander de l'argent. Peut-être serait-il utile d'organiser quelque chose avec la BCE", affirme-t-il.Trends.be avec Belga