Ces chiffres ont été donnés mardi en Commission des Finances et du Budget de la Chambre par le ministre du Budget Guy Vanhengel, en réponse à une question de Kristof Waterschoot (CD&V).

Celui-ci l'interrogeait sur le système de "vente et relocation" pratiqué par l'Etat et consistant à vendre des immeubles pour ensuite, généralement après rénovation, les relouer.

Le coût est donc limité, a expliqué le ministre après avoir donné les chiffres. Il a aussi dit que pour évaluer le système il fallait tenir compte d'un ensemble d'éléments comme le coût qu'auraient représenté pour l'Etat la rénovation et ensuite l'entretien de certains bâtiments comme la Tour des Finances.

Il faut aussi tenir compte du coût qu'aurait représenté pour l'Etat la charge des emprunts qu'il aurait fallu faire pour exécuter souvent d'importants travaux.

Trends.be,avec Belga

Ces chiffres ont été donnés mardi en Commission des Finances et du Budget de la Chambre par le ministre du Budget Guy Vanhengel, en réponse à une question de Kristof Waterschoot (CD&V). Celui-ci l'interrogeait sur le système de "vente et relocation" pratiqué par l'Etat et consistant à vendre des immeubles pour ensuite, généralement après rénovation, les relouer.Le coût est donc limité, a expliqué le ministre après avoir donné les chiffres. Il a aussi dit que pour évaluer le système il fallait tenir compte d'un ensemble d'éléments comme le coût qu'auraient représenté pour l'Etat la rénovation et ensuite l'entretien de certains bâtiments comme la Tour des Finances. Il faut aussi tenir compte du coût qu'aurait représenté pour l'Etat la charge des emprunts qu'il aurait fallu faire pour exécuter souvent d'importants travaux. Trends.be,avec Belga