Vande Lanotte a l'impression d'être un peu le dindon de la farce puisque, alors qu'il critique régulièrement les tarifs trop élevés pratiqués par Electrabel, l'entreprise est choisie pour fournir l'Etat.

Selon plusieurs sources, le fait que l'entreprise arrive à proposer des prix planchers pour décrocher ce contrat avec le gouvernement mais ne fait pas pareil pour les clients ordinaires, irrite également le ministre.

Le contrat n'a pas encore été approuvé par le conseil des ministres, indique-t-on au cabinet de Vande Lanotte.

Avec Belga

Vande Lanotte a l'impression d'être un peu le dindon de la farce puisque, alors qu'il critique régulièrement les tarifs trop élevés pratiqués par Electrabel, l'entreprise est choisie pour fournir l'Etat. Selon plusieurs sources, le fait que l'entreprise arrive à proposer des prix planchers pour décrocher ce contrat avec le gouvernement mais ne fait pas pareil pour les clients ordinaires, irrite également le ministre. Le contrat n'a pas encore été approuvé par le conseil des ministres, indique-t-on au cabinet de Vande Lanotte. Avec Belga