Menée par le représentant adjoint pour le Commerce, Jeffrey Gerrish, la délégation comprendra également le sous-secrétaire au Trésor chargé des affaires internationales, David Malpass, a précisé l'agence, citant des sources proches du dossier.

Le ministère du Commerce chinois n'a toutefois pas confirmé jeudi la venue à Pékin de la délégation dans la semaine commençant le 7 janvier.

"Les équipes économiques sino-américaines sont en communication étroite. En janvier, en sus de continuer les consultations intensives par téléphone, les deux parties ont en effet fait des demandes spécifiques pour des consultations en face-à-face", a simplement indiqué Gao Feng, le porte-parole du ministère.

Si la rencontre a lieu, il s'agira de la première rencontre officielle sur le sujet entre des représentants des deux pays depuis que les chefs d'État américain et chinois sont convenus le 1er décembre de se donner un répit jusqu'au 1er mars dans le conflit commercial qui les oppose, pour laisser une chance à la négociation.

Le vice-Premier ministre chinois Liu He s'est toutefois entretenu le 10 décembre au téléphone avec le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et le représentant pour le Commerce Robert Lighthizer des moyens à mettre en oeuvre pour appliquer le "consensus" auquel sont parvenus les chefs d'État des deux pays.

Un bref communiqué de Pékin indiquait alors que M. Liu et ses interlocuteurs avaient discuté du "calendrier des prochaines consultations économiques et commerciales", sans préciser où, ni quand, elles pourraient avoir lieu.

Plusieurs gestes de conciliation ont depuis été effectués, la Chine annonçant par exemple qu'elle suspendrait le 1er janvier, pour trois mois, les surtaxes douanières imposées aux voitures et pièces automobiles importées des États-Unis, ou passant plusieurs grosses commandes de soja américain.