Un journal belge a découvert que le total de ceux qui avaient ainsi été déclarés excédait 221 milliards d'euros. Un parlementaire apprenti traqueur de fraudeurs en a tout de suite déduit qu'il s'agissait de pratiques fiscales agressives et qu'il fallait mieux "sanctionner des comportements illégaux".
...